C’est le printemps ! A vos chaussures de marche !

Pour l’arrivée des beaux jours, le secteur patrimoine de la Médiathèque vous propose de découvrir notre belle région, grâce à l’ensemble des cartes de randonnée acquises récemment.

Des massifs pyrénéens au littoral audois, des contreforts du Haut Languedoc aux plages catalanes, les principales balades d’Occitanie et de Midi-Pyrénées sont rassemblées dans ces dizaines de cartes IGN (1 :25 000 ou 1 : 50 000).

Vous pouvez emprunter toutes ces cartes pour la durée habituelle de trois semaines.

Bonnes balades !

Publié dans Cartes et Plans, Patrimoine écrit | Laisser un commentaire

Narbonne la passion du Rugby

A l’occasion des 110 ans du Racing Club Narbonne Méditerranée, la Médiathèque du Grand Narbonne a conçu et réalisé une exposition patrimoniale visible dans ses locaux jusqu’au 2 mai 2017.

Cliquez-ici pour consulter le Livret d’Exposition (pdf 2 Mo)

Elle y retrace les grandes heures de ce club tout au long du XXe siècle et évoque les nombreux souvenirs que joueurs, dirigeants ou supporters ont gardés de ces belles années.

Tout commence en 1907 quand de jeunes civils narbonnais acceptent d’affronter les militaires expérimentés du 80e Régiment d’Infanterie venus calmer les esprits après les événements viticoles de juin.

rugby1Photo Bouscarle-Sallis

Suite à la victoire des Narbonnais, les deux équipes décident de se rassembler et de créer un nouveau club : le Racing Club Narbonnais. D’autres sports sont pratiqués au Racing comme la natation ou l’escrime, mais dès l’entre-deux-guerres, le rugby devient le sport emblématique du club.

Après un premier titre en 1912 au championnat du Languedoc, le Racing  devient champion de France en 1936.

rugby2Photo Bouscarle-Sallis

Mais c’est dans les années 60 et 70 que le club connaîtra ses belles heures de gloire, avec des générations de joueurs comme les Spanghero, Codorniou, Sutra. La consécration sera la victoire en 1979 au championnat de France, sans compter les 9 finales remportées au challenge Yves du Manoir (record jamais égalé).

rugby3Photo Alain Pernia

À côté de ces moments phares, l’exposition met en lumière l’impact que ce club a pu apporter au territoire narbonnais et à ses populations, à l’image de l’École de rugby, créée dès les années 50, véritable vivier du club, ou encore des clubs de supporters qui expriment à leur façon toute la passion qu’ont les Narbonnais pour leur club de rugby.

rugby4Les tribunes pleines du stade Cassayet (photo Midi libre-la Dépêche)

 

rugby5La foule rassemblée place de la mairie pour saluer les héros de 1979 (photo Alain Pernia)

L’exposition est accompagnée de projections, rencontres et conférences autour de joueurs et de dirigeants, à la Médiathèque du Grand Narbonne, les vendredis 17 mars, 7 avril et 14 avril (renseignements et réservation au 04.68.43.40.40)

Publié dans Expostions - Conférences | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Nos dernières acquisitions : deux nouveaux livres d’artistes

Dans le but de compléter son importante collection de livres d’artistes, la Médiathèque du Grand Narbonne a acquis cette année deux nouveaux ouvrages, témoins de la vitalité et de l’éclectisme du livre d’artistes :

Fragments de vie quotidienne par Rita Alaoui, édité par Al Manar (Casablanca) en 2013. Tiré à 40 ex.

Ex. n°21/36 signé par l’artiste – Médiathèque du Grand Narbonne, Livre d’artistes, FM ALA.

L’artiste est née en 1972 à Rabat. Elle vit et travaille à Casablanca. Elle commence à exposer en 1999 des peintures, dessins, et autres sculptures. L’éditeur Al Manar lui propose de travailler sur un projet graphique et lui imprime 40 exemplaires de son texte. Elle les complète par ses interventions plastiques, faisant de chaque ouvrage un livre unique.
alaoui1 alaoui2
Photo : ©Rita Alaoui – Cliquez sur les images pour agrandir

Rita Alaoui réfléchit sur le rapport entre l’être humain et son environnement, naturel et citadin. Dans Fragments de vie quotidienne, elle propose une promenade parmi des objets et des scènes de la vie quotidienne.

alaoui3Photos : ©Rita Alaoui – Cliquez sur les images pour agrandir

Cet ouvrage peut être considéré comme le premier livre d’artiste marocain.

Le jardin des roses = el jardi de les roses par Albert Woda, illustrant un texte de Charles Greiveldinger-Winling, traduit en catalan et édité par les éditions de l’Eau (Reynès) en 2008. Tiré à 56 exemplaires. Ex. n°42/50 signé par l’auteur et l’artiste. woda3Médiathèque du Grand Narbonne, Livre d’artistes, FM WOD – Cliquez sur les images pour agrandir

 D’origine polonaise, Albert Woda est un peintre et graveur méditerranéen. Il vit et travaille dans les Pyrénées Orientales à Reynès.

Graveur en taille-douce, il est aussi imprimeur et éditeur (il créé les Éditions de l’Eau dans les Pyrénées-Orientales). Il enseigne la gravure depuis 2004.woda2

Cliquez sur les images pour agrandir

Le jardin des roses est illustré de six gravures à la manière noire.woda1

Cliquez sur les images pour agrandir

De nouveaux livres d’artistes seront dévoilés dans un prochain blog.

Publié dans Livres d'Art, Patrimoine écrit | Tagué | Laisser un commentaire

UN NARBONNAIS MECONNU… PAUL RAYNAL

Paul Raynal naît à Narbonne le 25 juillet 1885 dans une maison boulevard Mistral. Son père est alors négociant en vins, au 3 quai de Lorraine.

Paul Raynal Enfant (Fonds MGN)

Paul Raynal Enfant (Fonds MGN)

Après des études au collège Victor Hugo, ses parents l’envoient continuer ses études à l’Ecole de Sorèze (Tarn) en 1894. Il monte ensuite suivre des études de droit à Paris, où il découvre le théâtre.

En 1909, dans la maison familiale de Narbonne, il écrit sa première pièce « le Maître de son cœur » qui triomphe pour la première fois à Paris en 1920. Elle sera reprise en 1931 à la Comédie française.

Pendant le premier conflit mondial, Raynal combat sur le front de Champagne puis celui d’Orient et en est profondément marqué physiquement (il est atteint de paludisme) et moralement.

Naîtront alors sous sa plume plusieurs pièces comme « le Tombeau sous l’arc de triomphe », « la Francerie »  et le « Matériel humain ».

.

Paul Raynal sur le front de Champagne (Médiathèque du Grand Narbonne)

Paul Raynal sur le front de Champagne (Fonds MGN)

« Le Tombeau sous l’arc de triomphe », hommage vibrant au soldat inconnu, est jouée en 1924 à la Comédie française et reprise régulièrement jusqu’en 1937.

« La Francerie » jouée en 1933 à la Comédie française, relate l’épopée de la victoire de la Marne.

« Le matériel humain » dont l’action se déroule sur le front d’Orient pendant la première guerre mondiale, ne sera jouée pour la première fois qu’en 1948.

A partir de 1920, Raynal découvre la campagne champenoise et s’installe à Maison-Neuve près de Bar-sur-Aube pour y écrire. En 1927, il pose ses valises à Saint-Léger-en-Bray près de Beauvais où il écrit ses pièces qui connaissent  dans l’entre-deux-guerres un succès populaire dans la capitale : « Au soleil de l’instinct » (1931), « Napoléon unique » (1936), « A souffert  sous Ponce Pilate » (1939) à la Comédie française, reprise en 1945.

La Seconde Guerre mondiale marque la mort de sa production théâtrale, suite au pillage en juin 1940 par les Allemands de sa résidence de l’Oise, où disparaissent tous ses livres, manuscrits et archives… Ce drame le traumatise tellement  qu’il arrête d’écrire ; il s’imprime même l’affiche de ses pièces inachevées (présentées dans un théâtre imaginaire, avec des acteurs de l’époque) pour les exposer à son domicile.

En décembre 1940, un grave accident de voiture le fragilise jusqu’à la fin de sa vie.

Ses pièces connaissent un succès triomphant tout au long du XXe siècle et seront rejouées régulièrement  à Paris.

Il a comme amis Henri de Monfreid, le narbonnais Benjamin Crémieux, ou encore les sculpteurs René Yché et Joachim Costa.

Il meurt à Paris le 18 août 1971 et est enterré au cimetière de Cité de Narbonne.

Pour en savoir plus :
– Paul Raynal (1885-1971) parmi les siens / Marie-Aline Raynal (Médiathèque du Grand Narbonne, 842 RAY)

– « Écrivains et poètes audois et la guerre 14-18 » / Paul Bonnafil. In Bulletin de la Société d’Etudes Scientifiques de l’Aude, tome 69, 1969, p. 191-192.

Publié dans Patrimoine Historique (personnalités, autres thématiques) | Tagué | Laisser un commentaire