Quand les publicités faisaient le Mur – 1

Quand les publicités faisaient le mur – épisode 1

 

La publicité murale apparaît en France au début des années 1840.

Le développement de la consommation de masse, l’essor des transports en commun et des grands axes routiers entraînent une nécessité de réclames en grand format et durable.

halles

Carte postale des halles de Narbonne  vers 1930 avec la publicité peinte sur les persiennes « Eaux du Boulou ». (collection privée Daniel Alibert)

Une publicité murale ou mur réclame (plus rarement enseigne murale) est un pan de mur, en général peint à la main, dont l’objet est d’indiquer la présence d’un magasin ou de faire la réclame d’un produit.

Aujourd’hui, les publicités murales qui ont survécu sont redécouvertes et sont considérées comme une trace des activités commerciales et industrielles, mais aussi des conceptions sociales et esthétiques d’une époque. 

Nombreuses sont les publicités murales qui n’existent plus aujourd’hui….mais certaines ont subsistées dans le département de l’Aude.

Villedaigne

Villedaigne, route principale

 

Les murs peints sont la solution et deviennent à la mode au début du XXe siècle. Un nouveau métier est né, pignoniste : peintre œuvrant sur les pignons des maisons.

Palais_ruerépublique1904

Façade du Palais des archevêques en 1904 donnant rue de la République (actuelle rue Jean Jaurès). Chocolat Menier. (collection privée Daniel Alibert)

Les murs peuvent être en piteux état, comme ici, car les façades ne sont restaurées. Le mur porte encore les « stigmates » des maisons qui étaient construites contre le monument (maisons démolies en 1896). 

Menier est une entreprise française créée en 1816 par Antoine Brutus Menier. La fabrication des tablettes de chocolat a débuté en 1856.

Malgré les intempéries, les guerres et la rénovation des bâtiments, des réclames murales ont survécu le long des routes et dans certains villages… Et elles deviennent le témoin d’une époque.

La réalisation d’enseignes murales a aujourd’hui quasiment disparu ou est devenue marginale dans de nombreux pays, si ce n’est dans les pays du Sud où cette pratique est encore largement répandue. Le mur réclame connaît ses derniers moments de gloire en Europe dans les années 1950. Souvent, les publicités murales ont laissé place aux panneaux publicitaires.

Limoux est une petite ville située dans le département de l’Aude. Elle est connue pour la production d’un vin pétillant fabriqué depuis le XVIème siècle, la blanquette de Limoux. Quant aux réclames Suze, elles sont très homogènes. Elles se caractérisent par de grandes lettres noires à effet de relief blanc sur un fond jaune vif, caractéristique de la bouteille.

C’est une époque où les publicités pour le vin et les boissons alcoolisées s’étalaient partout, notamment sur les murs bordant routes nationales et départementales.
En 1819, Alexandre Bisquit crée les cognacs Bisquit, aujourd’hui internationalement connus et savourés ! Née en 1947, Kronenbourg est une bière alsacienne profondément ancrée en France. Bière populaire par excellence, la marque affirme une identité empreinte d’histoire et de savoir-faire : « une bière d’Alsace », terre d’origine de Kronenbourg. 
Quant à Dubonnet, c’est une marque de vermouth, alcool aromatisé essentiellement au quinquina qui se décline en rouge et blancLes murs peints publicitaires racontent l’histoire économique des marques et des commerces.  Des marques très présentes dans la première moitié du XXe siècle perdent en visibilité comme Dubonnet.

Ci-dessus pratique du palimpseste : on utilisait et réutilisait, après les avoir « grattés » et enduits d’une couche de fond, les mêmes murs.

Vinifruit est une entreprise spécialisée dans la transformation et la conservation de fruits, depuis 28 ans. St Yorre, est une eau connue pour ses bienfaits sur le système digestif. Chambourcy, est une société qui fabrique des yaourts, dont le slogan Chambourcy, oh oui, était interprété par Sandy.

Trois_ponts

Narbonne (Collection privée Daniel Alibert)

En 1828 Coenraad Van Houten, chimiste hollandais, invente la presse hydraulique à cacao qui permet de séparer le beurre et la poudre de cacao et ainsi permet au monde entier de consommer du chocolat sous toutes ses formes. Merci Monsieur Van Houten !

Ces publicités murales mettent en valeur des produits de consommation essentiellement alimentaires, mais d’autres réclames, que nous verrons une prochaine fois…présentent bien d’autres marques, disparues ou non !

A bientôt pour le deuxième épisode…

Cet article, publié dans Patrimoine Historique (personnalités, autres thématiques), est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s