Un incunable sorti de l’ombre

Le métier de bibliothécaire dans un fonds patrimonial peut nous apporter de belles surprises et de fortes émotions… C’est le cas avec cet incunable* retrouvé par hasard sur une étagère dans le fonds ancien, au cours d’une recherche des plus banales.

A l’intérieur d’une reliure XVIIIe siècle des plus courantes, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir sur un papier épais et légèrement jauni, un texte en caractères gothiques, et plus précisément en gothique bâtarde (caractère utilisé alors plus spécifiquement pour les textes français de la fin du Moyen Age).

Agrémenté de nombreuses xylogravures,  le texte disposé sur une colonne est écrit en français moyen et les initiales et têtes de chapitres rehaussées de peintures rouges.

Nous fûmes rapidement convaincus que cet ouvrage n’était pas à sa place et méritait, outre des recherches approfondies d’identification, une place dans notre réserve précieuse.

Nous primes contact avec le Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, en la personne du professeur Pierre Aquilon. Ce centre de recherches universitaire, basé à Tours, est spécialisé sur la période en question et en particulier sur son patrimoine écrit.

Après plusieurs échanges via messagerie électronique, Pierre Aquilon nous confirma que cet ouvrage était un roman de chevalerie très populaire intitulé « Fierabras » mis en prose et adapté par Jean Bagnyon et sortie sur les presses lyonnaises de Guillaume Le Roy à la fin du XVe siècle.

« Fierabras » est une chanson de geste anonyme française appartenant à la Geste du Roi et racontant les aventures du géant Fier-à-bras.

Notre incunable (puisqu’il s’agit d’un incunable* !) appartiendrait à la 3e ou 4e édition de cet ouvrage populaire, et aurait été imprimé en 1484 ou 1487. Jusqu’à maintenant, deux exemplaires de cette édition sont connus dans le monde : à la BNF (mais très incomplet) et à la Bibliothèque universitaire de Liège. L’exemplaire narbonnais serait donc le 3e exemplaire connu de cette édition dans le monde. Seuls manqueraient la page frontispice et les 5 derniers feuillets. La Médiathèque du Grand Narbonne n’est pas peu fière….

Cette rareté sera présentée aux Journées du Patrimoine le 16 septembre prochain à la Médiathèque lors des visites commentées des réserves.

*livre imprimé en Europe avant 1501

Publicités
Cet article, publié dans Incunables, Patrimoine écrit, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s