Zoom sur Lirabelle et ses kamishibais …

Il existe de multiples éditeurs de kamishibaïs. Mais notre choix va se porter plus précisément sur les Editions Lirabelle dont nous possédons plusieurs titres à la Médiathèque du Grand Narbonne.

Mais tout d’abord qu’est-ce qu’un kamishibaï ?       

D’origine japonaise, le kamishibaï signifie littéralement «jeu théâtral en papier» [«kami» : papier ; «shibaï»: théâtre].

Il désigne une série de planches en papier qui racontent une histoire, chaque planche représentant un épisode du récit. Au recto : une illustration, visible du public ; au verso : un texte et la reproduction en miniature de l’image vue par le public.

Le narrateur fait défiler les planches d’illustrations au fur et à mesure de la lecture de l’histoire dans un petit théâtre en bois (à l’origine) ou en carton, à trois ou deux portes appelé butai (舞台, littéralement « scène »). Il se rapproche du théâtre de Guignol, mais avec des images à la place des marionnettes.

Ce n’est qu’en 1923 qu’apparaît le premier kamishibai pour enfants, intitulé La Chauve-souris d’or (Ōgon Bat), inspiré des mangas. Les années 1950 sont considérées comme l’âge d’or du kamishibai : près de 50 000 conteurs se produisaient alors dans tout le Japon. Ōgon Bat était l’un des personnages les plus populaires, et de nombreuses histoires le mettant en scène étaient créées par divers auteurs.

Le kamishibaï permet de dynamiser la narration, d’appréhender le rapport au texte et à l’image de manière différente et complémentaire à la lecture à voix haute, au conte.

L’édition de kamishibaï chez Lirabelle touche un large public qui s’étend de 18 mois à 10 ans.

Lirabelle : Quelle est cette maison d’édition ?

Petite maison d’édition fondée en 2000 par Olivier et Isabelle Ayme, deux passionnés du livre pour enfants à la démarche militante. Leurs domaines de prédilection sont l’oral, le conte et l’image.

Olivier Ayme choisit à coup sûr la qualité au détriment de la quantité, en se fiant uniquement à ses coups de cœur. Il explique volontiers que c’est l’ouverture qui caractérise le mieux sa démarche éditoriale : ouverture à des styles littéraires originaux, à des techniques graphiques inédites et à des cultures différentes.

Chaque kamishibaï édité par Lirabelle renvoie à un livre pour une entrée ludique dans la lecture. Il se présente dans une valisette en polypropylène pour une plus grande facilité de rangement et de transport. La plupart des kamishibaïs sont bilingues voire trilingues.

Quelques kamishibaïs (cliquez sur l’image pour lancer le diaporama)

 Et bien d’autres encore… Venez les découvrir à la Médiathèque du Grand Narbonne

Démonstration :

https://fr-fr.facebook.com/lirabelle.fr/posts/558788097511213

Advertisements
Cet article, publié dans Livres d'Art, Patrimoine écrit, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Zoom sur Lirabelle et ses kamishibais …

  1. audreyclanet dit :

    Super article à nouveau: complet, simple mais professionnel et qui donne vraiment envie de vivre une animation avec des kamishibais même si on est adulte!! Merci aux agents de la médiathèque pour ce beau travail…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s