Paul TOURNAL (1805 – 1872), l’inventeur de la Préhistoire

Paul Tournal naît à Narbonne en 1805. Sa personnalité exceptionnelle va dominer le XIXe siècle narbonnais. Ses talents sont éclectiques : tour à tour géologue, préhistorien avant la lettre, défenseur du patrimoine, il est aussi un fervent partisan du progrès, un journaliste reconnu, un esprit curieux qui parcourt l’Europe. Il revient dans sa ville natale en 1841 et se consacre au développement du musée qui, avec la Préhistoire, reste la grande passion de sa vie.

tournaljeune

Paul Tournal vers 1825 (dessin de Jules Boilly) – Collection particulière

besoin aide

Paul Tournal vers 1860 – Collection particulière

Les progrès scientifiques du XVIIIe siècle aboutissent à la naissance de la géologie moderne (création de la Société géologique de France en 1830). Passionné par cette science, Paul Tournal en est un des pionniers. Homme de terrain, il explore très jeune les massifs de la Clape, des Corbières et du Minervois.

carte-aude-tournal

Carte géologique du bassin de l’Aude et de la Berre réalisée par Paul Tournal
Paul TOURNAL, Description géognostique du bassin inférieur de l’Aude et de la Berre, Journal de géologie, juillet 1830 – Médiathèque du Grand Narbonne FDM 551.7 BOU

Pech Redon 214 m

Pech Redon, point culminant de la Clape – Cliché : Pierre MESTRE

coupeclape-tournal1

Coupe de la Clape par Paul Tournal- Archives Paul Tournal, collection particulière

grotte-interieur

Intérieur de la Grande grotte de Bize-Minervois
Cliché : C. ALIBERT

Lors d’une excursion géologique dans la vallée de la Cesse, Paul Tournal découvre les cavernes à ossements de Bize contenant des fossiles d’animaux disparus et des morceaux de silex. De 1828 à 1833, il essaiera en vain de persuader la communauté scientifique de la contemporanéité de l’homme avec ces espèces qui vivaient voici plusieurs dizaines de milliers d’année. Il est le premier à affirmer que « l’homme existe à l’état fossile» ; il démontre que l’apparition de l’homme est antérieure à l’histoire, c’est-à-dire à toute trace d’écrit.

En ce sens, il est l’inventeur de la Préhistoire qu’il nomme « période antéhistorique ».

A partir de 1834, Paul Tournal se met en retrait par rapport aux débats autour de la Préhistoire. Il faut attendre 1860 pour qu’à nouveau il se manifeste sur ce sujet. Même si la communauté scientifique reconnaît l’importance des travaux de Tournal, c’est Jacques Boucher de Perthes, suite à ses découvertes à partir de 1844 dans les alluvions de la vallée de la Somme, qui est considéré comme le père de la Préhistoire.

sileneguide1953

Le silène ivre, très belle statue en marbre trouvée en août 1856 lors des travaux liés à la construction de la voie ferrée. Elle est une des pièces majeures des collections du musée archéologue. Cliché du XIXe siècle

Paul Tournal joue un rôle de premier plan pour que Narbonne ait sa gare ferroviaire.

Dans le premier projet, la voie ferrée Toulouse-Sète évitait la ville et passait quelques kilomètres au nord. Dès 1845, il fait paraître un article dans la Revue de l’Aude dans lequel il défend le carrefour ferroviaire narbonnais. Son amitié avec Isaac et Émile Pereire, fondateurs de la Compagnie des chemins de fer du Midi, est décisive.

Il en est de même pour le mobilier archéologique trouvé lors des travaux de construction de la gare.

Malgré l’opposition de l’ingénieur en chef, ces objets antiques viennent enrichir les collections du musée.

Copie (2) de cartescheminferreduc1

France : carte du réseau ferré en 1856.
Le tronçon manquant entre Toulouse et Sète est terminé en 1857, le premier train arrivant en gare de Narbonne en avril. La ligne en direction de Perpignan sera opérationnelle en 1858.

Dès sa création en 1833, la Commission archéologique installe dans l’ancien palais des archevêques un musée, une bibliothèque et les archives. En 1834, le monument risque de devenir une caserne. Grâce à l’aide de Prosper Mérimée, inspecteur des Monuments historiques, Paul Tournal fait échouer le projet. L’édifice devient hôtel de ville en 1842.

palaisgravure1830

Dessin représentant le palais des archevêques vers 1830, avant les transformations réalisées par Viollet-le-Duc. Bibliothèque de la Commission archéologique

Déjà en charge du chantier de la cathédrale depuis 1839, l’architecte Viollet-le-Duc est choisi pour effectuer cette transformation. Après de nombreuses péripéties, les travaux se terminent en 1845 et la mairie, jusque-là située en Bourg, près de l’actuelle place des Quatre-Fontaines, est transférée dans l’ancien palais archiépiscopal. Durant cette période, Paul Tournal joue un rôle de premier plan : il est le principal interlocuteur de Prosper Mérimée et de Viollet-le-Duc.

Jusqu’à sa mort en 1872, Paul Tournal est secrétaire de la Commission archéologique. En fait, il en est l’élément essentiel.

musee-arts

La salle Mathieu Barathier, au début du XXe siècle – Le peintre Mathieu Barathier (1784-1867) est un des grands donateurs du musée. Collection particulière

L’enrichissement des collections du musée est une des réalisations majeures de Paul Tournal. Inlassablement, il incite les Narbonnais et ses nombreuses relations à faire des dons.

Il fait paraître deux catalogues, un en 1847, l’autre en 1864. Il organise des expositions de photographies et de peintures afin d’accroître le rayonnement du musée.

violletleduc1845a

Eugène Viollet-le-Duc en 1845, à l’époque où il transformait une partie du palais des archevêques en hôtel de ville. Daguerréotype – Collection particulière

Grâce à ses actions en faveur du patrimoine, Paul Tournal est nommé conservateur des Monuments historiques pour le département de l’Aude.

Il tisse des liens d’amitié avec Prosper Mérimée, inspecteur général des Monuments historiques, le baron Taylor, auteur des Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France, Viollet-le-Duc, qu’il conseille lors des chantiers de la cathédrale et de l’hôtel de ville.

Lors de la démolition des remparts, Paul Tournal surveille le chantier afin de préserver les inscriptions et les bas-reliefs antiques incorporés dans les fortifications. Les vestiges romains sont acheminés à l’intérieur de l’église Lamourguier au fur et à mesure de la destruction de l’enceinte.

musee_lapidaire

Photographie de l’église Lamourguier transformée en musée lapidaire (vers 1870)
Archives départementales de l’Aude

La campagne de photographies entreprise en 1866 est réalisée grâce à la Commission archéologique qui souhaite avoir un témoignage des fortifications qui sont démolies à partir de 1868.

fortiflamourguier2

L’enceinte près de l’église Lamourguier en 1869 – Les bâtiments de l’ancien couvent bénédictin jouxtant l’église sont encore en place. Ils disparaissent en 1900 lors de la construction des halles. Au 2e plan, le bastion Montmorency vient d’être démoli.
– Collection particulière

fortifpierres2

Les bas-reliefs romains inclus dans les remparts (photographie de 1866) – Collection particulière

fortifcitadelle

La démolition de la tour de la Citadelle et de son bastion en 1871
Collection particulière. Cette tour se situait près de l’actuel Palais du Travail

Outre de nombreux voyages dans diverses régions françaises (Auvergne, Nord, Bretagne…), Paul Tournal effectue plusieurs périples à l’étranger : Belgique et Grande-Bretagne, vallée du Rhin (1839), Italie (1840-41 et 1860), Espagne (1857 et 1866). Sa correspondance et ses articles dans des revues révèlent des préoccupations très éclectiques : historiques, archéologiques et patrimoniales, scientifiques, ethnographiques…

« Il existe tant de plans et de copies de ces ruines qu’il me semble les avoir vues toute ma vie. Au bout d’un quart d’heure, j’étais familiarisé et je désignais chaque chose par son nom. Voilà la Voie sacrée qui conduit au Capitole et dont le pavé est encore bien déblayé, l’arc grandiose mais pesant de Septime Sévère, le temple d’Antonin et Faustine, l’arc de Titus, la grande masse du Colisée qui représente la Rome ancienne comme Saint-Pierre représente la Rome moderne. » – Archives Paul Tournal, collection particulière

romevol

Vue du Forum romain – Hippolyte ÉTIENNEZ, L’Italie à vol d’oiseau, 1852
Médiathèque du Grand Narbonne, fonds ancien AM 629

pompeivol

Vue de Pompéi – L’Italie à vol d’oiseau, 1852
Médiathèque du Grand Narbonne, fonds ancien AM 629

La Médiathèque du Grand Narbonne possède dans ses collections de nombreux ouvrages de Paul Tournal. Vous pouvez les rechercher sur le catalogue www.lamediatheque.com. Certains sont numérisés et se trouvent sur la bibliothèque virtuelle www.narbolibris.com.

Depuis 2008, la Médiathèque du Grand Narbonne propose chaque été une exposition patrimoniale. En 2013, la Préhistoire est à l’honneur avec deux expositions:

Préhistoire de la bande dessinée et du dessin animé, conçue et réalisée par Marc Azéma, préhistorien, réalisateur de films.

Paul Tournal (1805-1872), l’inventeur de la Préhistoire, par le service Patrimoine de la Médiathèque.

Ces deux expositions se déroulent du 27 juin au 20 septembre. Une visite commentée est prévue chaque mercredi (sauf le 7 août) à 10h30 ainsi que le samedi 14 septembre à 15h dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine.

Un façonnage d’outils préhistoriques est programmé sur le parvis de la Médiathèque le mercredi 26 juin et le jeudi 18 septembre à partir de 16h.

Outre ces deux expositions, deux grands préhistoriens présentent une conférence à l’auditorium de la Médiathèque :

-le vendredi 14 juin à 18h30, Jean Guilaine nous parlera de « L’affaire Tiévec et la violence dans la Préhistoire ».

-le jeudi 19 septembre, Jean Clottes nous initiera à « L’art rupestre ».

Ces deux conférences sont gratuites. Réservation obligatoire en téléphonant au 04.68.43.40.40.

Advertisements
Cet article, publié dans Patrimoine archéologique, Patrimoine architectural, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Paul TOURNAL (1805 – 1872), l’inventeur de la Préhistoire

  1. Anonyme dit :

    Merci pour votre billet. Très intéressant. La Société d’Etudes Scientifique de l’Aude l’a signalé sur sa nouvelle page facebook :
    http://www.facebook.com/sesa.aude

  2. CLANET dit :

    Toujours aussi passionnant! Vos billets sont précis et complets et ils font preuve d’une grande connaissance et d’un travail approfondi qui m’enchantent…Merci de nous faire partager vos savoirs, c’est un régal! MERCI MERCI!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s